Les conseils

de maiwenn

Chardon Marie bienfaits Box naturopathie
 
 
Les vertus détoxifiantes
du chardon-marie

Appelé aussi « artichaut sauvage », le chardon-marie (silybum marianum) est une plante utilisée depuis l’Antiquité pour combattre les problèmes hépatiques. Zoom sur cette plante épineuse aux propriétés médicinales reconnues.

Le chardon-marie se trouve essentiellement dans le pourtour méditerranéen, il aime les régions chaudes et ensoleillées et les sols acides. La plante, de belle allure, peut atteindre plus d’un mètre de hauteur.

Le chardon-marie

ami du foie

Sa composition

Le chardon-marie contient certaines des substances les plus protectrices du foie, grâce notamment à l’un de ses composés, la silymarine. La silymarine est un flavonoïde (antioxydant) qui regroupe 3 substances actives : la silychristine, la silyubine et la siluydinanine.

La silymarine rend les membranes du foie imperméables aux toxiques absorbés – des poisons aux médicaments en passant par l’alcool – de ce fait le chardon-marie lui doit ses vertus hépatoprotectrices.
Cette silymarine est présente dans toute la plante mais plus encore dans les graines mûres.
Par ailleurs, ses graines sont riches en lipides (acide oléique essentiellement) et en phytostérols (alliés pour lutter contre l’excès de mauvais cholestérol).

Son utilisation

Le chardon-marie est utilisé pour protéger le foie et améliorer ses fonctions de détoxification : il est utilisé dans les cas de jaunisse, de cirrhose, d’hépatite ou de dégénérescence graisseuse du foie. Il augmente la production de bile et stimule la régénération des cellules du foie, par exemple en cas d’exposition à des produits chimiques toxiques ou en accompagnement d’une chimio-thérapie.

 

 

Chardon-marie bienfaits Box bio

N’oublions pas que le foie est une véritable « station d’épuration » de tout ce que nous mangeons, respirons ou absorbons par la peau !

Il joue également un rôle dans le maintien d’un système immunitaire sain, qui nous aide à lutter contre les maladies ou tout simplement la fatigue chronique.

 

Comment le consommer ?

Il est souvent conseillé sous forme de gélules ou d’ampoules, mais vous pouvez en consommer les feuilles en tisane ou même en salade, son goût est agréable.

 

Contre-indication : les femmes enceintes ou allaitantes doivent s’abstenir, du fait de l’absence de données suffisantes sur le sujet.

Pin It on Pinterest

Share This