Le bouillon de poulet

 

 

 

 

 Un remède désuet ? Que nenni !

A vos soupières !!! Réutilisez systématiquement vos carcasses de poulet (et morceaux aussi, c’est autorisé !) en bouillon de poule, remède prisé par nos anciens et par le Dr Kousmine notamment. Les mettre dans de l’eau, avec des herbes aromatiques, des épices et des légumes (carottes, oignons, poireaux, chou vert, navets par ex), faites mijoter (laisser frémir, ne pas faire bouillir) et dégustez… !

Ses propriétés

Selon un article paru dans la revue de l’Association Kousmine Française*, Il favorise la construction de l’os – très intéressant en cas d’ostéoporose-, il soulage l’arthrose, il facilite la digestion des féculents, assouplit la peau ; il soutient la régénérescence de notre flore intestinale, est souverain pour soulager et guérir les pathologies induites par une altération de la muqueuse intestinale (colites, allergies, syndrome du côlon irritable, maladie cœliaque, maladie de Crohn, et les affections rhumatismales).

Votre bouillon doit se gélifier en refroidissant ; ce qui montre qu’il contient de la gélatine. Cette gélatine (composée de glycine), extraite des cartilages, ligaments et os, renferme de précieux nutriments et lui confère des propriétés anti inflammatoires et anti oxydantes.

Ultra riche en minéraux et en collagène – l’un des ingrédients phares des crèmes anti vieillissement -, il soutient ainsi les ligaments et contribue à réduire les douleurs articulaires.

En outre, les légumes (bios et de saison), aromates et herbes que vous ajoutez à votre bouillon jouent un rôle essentiel, en apportant chacun leurs propres bienfaits et leurs propriétés alcalines. Favorisez les légumes et aromates soufrés (ail, oignon, crucifères, poireaux, navets,…) qui vont optimiser la digestion (en soutenant notamment le travail du foie) et les bénéfices du bouillon dans son ensemble. Laurier, clou de girofle et cumin par exemple parachèveront le tout, par leur action anti infectieuse et digestive.

*Hélène TRANCHANT-GIRARD – Revue AKF n°33

Bouillon de poule Box détox naturo

 

Conseils de préparation

Attention, il est important de faire frémir (infuser en fait) le bouillon, sans le laisser bouillir, afin de tirer parti de tout ce qui vient d’être énoncé. Une fois prêt ( plusieurs heures, 5 à 6 si possible, à feu doux, à couvert), passez au chinois la préparation et conservez le bouillon. Vous pouvez utiliser les légumes cuits dans un autre plat (tarte, gratin…).

Enfin, il est indispensable d’ajouter un peu de vin blanc, de jus de citron ou de vinaigre de cidre, pour une extraction maximale des nombreux minéraux contenus dans les os (calcium, magnésium, phosphore).

Plantes et Santé, dans son numéro de janvier 2021, insiste sur le « pouvoir drainant, reminéralisant et détoxifiant » de tels bouillons.

Je vois un dernier atout à cette recette : elle coûte peu puisqu’elle utilise principalement vos restes de poulet, des légumes et de l’eau. Vous pouvez même y recycler vos épluchures d’oignons, de légumes (si vous les avez épluchés, ce que je vous déconseille s’ils sont bios, afin de conserver la majorité des vitamines, minéraux et oligoéléments). Régalez-vous !

 

 

D’autres conseils

dans la box Détox

Box bio ecolo Naturopathie

VOIR LA BOX

Pin It on Pinterest

Share This